Les deux maisons d'accueil

Le centre Arc-en-ciel

Le centre

Origines
Le début du travail avec les enfants de la rue à Libreville date des années 1993-1994. Dans une assemblée générale, caritas gabon décide de mener une réflexion sur les grandes problématiques sociales vécues dans la ville de Libreville : les enfants esclaves, les enfants de la rue et les handicapés mentaux. En 1994, se forma une commission chargée d’entrer en contact avec ceux qu’on appelle les « enfants de la rue » dans leurs milieux habituels de travail, de distraction et d’habitation. En 1995, on ouvrit aux enfants un service d’accueil qui offrit écoute, alphabétisation, soins médicaux, suivis familiaux, jeux et travaux manuels, sans arrêter le travail de rue et le suivi des enfants en prison. En 1997, l’équipe qui travaillait avec les enfants sentit la nécessité de construire une maison d’accueil pour leur offrir un service plus complet. Ainsi, le 13 janvier 1998 fut inauguré le Centre Arc-en-Ciel. Dans les premières années, l’accent fut mis sur le travail de rue pour continuer à aller vers les enfants ainsi que sur la réinsertion familiale et scolaire. Les enfants ne restaient la nuit au Centre qu’en cas de maladie ou dans des circonstances bien particulières. En 2004, se fit sentir la nécessité de transformer le centre de jour en une structure fermée pour accueillir surtout la nuit les enfants les plus petits.
Le projet Arc-en-Cielcentre-aec-large-2.jpg
Les activités que le centre Arc en Ciel organise prennent en compte toutes les composantes de la personne humaine : corporelle, sensible, psychologique,…pour que ces enfants puissent s’épanouir au mieux et progressivement retrouver leur place dans la société. L’objectif principal est la promotion des droits des enfants de la rue moyennant l’accueil, l’accompagnement et la réinsertion scolaire et socio-familiale des mineurs. Ainsi, Arc en Ciel participe à l’accomplissement des objectifs de l’ONU pour ce millénaire, notamment la réduction de l’extrême pauvreté et l’importance d’assurer l’éducation primaire pour tous. Cela en collaboration avec les institutions et la population locale. Pour parvenir à cet objectif, quatre axes spécifiques de travail sont suivis :      ·  Accueillir et accompagner les enfants de la rue en milieu ouvert et en milieu fermé.      ·  Poursuivre la réinsertion socio familiale éducative et/ou professionnelle      ·  Poursuivre le travail communautaire de sensibilisation et de formation de la population en son rôle décisif de respect des droits des enfants.     · Favoriser la formation permanente de l’équipe de travail, la réflexion, le dialogue et la coordination parmi les différents acteurs dans le cadre de la protection du mineur en milieu associatif et institutionnel.
L’équipe du Centre
·    Les Sœurs Carmélites de la Charité Vedruna : initiatrices et responsables du Centre ·    Une équipe permanente composée de :           -   Une coordinatrice           -   Une directrice du centre           -   Des agents sociaux (envoyés par le Ministère des Affaires Sociales)           -   Des éducateurs           -   1 cuisinière           -   1 gardien de nuit ·    Un groupe de bénévoles : Il s’agit d’un groupe conséquent de bénévoles étrangers et de jeunes étudiants gabonais qui aident tout au long de l’année à différents niveaux selon leurs compétences (appui logistique, renforcement des capacités de l’équipe, accompagnement psychologique des enfants, mise en place d’activités pour les enfants, suivi des activités d’alphabétisation à la prison centrale, secrétariat, etc.) ou ponctuellement au cours des activités de vacances.
Pour plus de détails sur le projet et les activités du centre Arc-en-ciel, vous pouvez consulter le rapport d’activité 2012 dans la rubrique « documentation ».

 
 
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×