Le centre Espoir

Origines

En 1997, parallèlement au travail mené en faveur des enfants dans la rue, une autre commission fut créée dans le diocèse de Libreville pour étudier et donner une réponse aux nouvelles formes d’esclavage moderne.Le travail effectué au centre espoir(pour les filles) fait partie de l’action des sœurs Carmélites de la charité Vedruna. Notre action fait partie du réseau de Caritas International et de l’action d’Unanima International, membre consultatif d’ECOSOC. La coordination a été menée depuis le début de l’action par les Sœurs Carmélites de la Charité en collaboration avec d’autres religieux de l’Eglise catholique engagés dans le domaine de la protection de l’enfance (Peres salesiens).

Le centre espoir se donne  pour l’Accueil, prise en charge, hébergement et réinsertion des filles de 7 à 18 qui sont victimes de violences et/ou qui sont en rue. La capacité d’hébergement est d’une dizaine de places. Le travail effectué vise la réinsertion familiale, sociale, scolaire / formative / professionnelle.

  • La méthode de travail est la même que pour les garçons.
  • Précédemment le centre Espoir s’occupait des filles victimes de traite. Cependant, suit à un long travail, l’Etat a réagi et décidé de prendre en charge cette population. Nous continuons donc à travailler sur la problématique mais avons surtout élargi notre cible aux filles victimes de violences et/ou qui vivent en rue.

Le projet ESPOIR

Les activités menées par le centre ESPOIR veillent à donner aux enfants des conditions d’accueil répondant à leurs besoins fondamentaux et progressivement, par un accompagnement global, pour retrouver leurs droits et leur dignité.
L’objectif principal est la promotion des droits des enfants victimes de traite et de toutes formes de violences, moyennant l’accueil, l’accompagnement et la réinsertion scolaire et socio-familiale des mineurs.
Pour parvenir à cet objectif, trois axes de travail sont poursuivis :

  • Accueillir et accompagner les enfants victimes de traite et de toutes formes de violences.
  • Poursuivre et approfondir la réinsertion socio-familiale scolaire et/ou professionnelle des bénéficiaires.
  • Favoriser la formation permanente de l’équipe du centre et développer le travail en partenariat.

image1.jpg

 

L’équipe du Centre

  • Les Sœurs Carmélites de la Charité Vedruna : Initiatrices et responsables du Centre
  • Une équipe permanente composée de :

            -  Une coordinatrice

             -  Une directrice du centre

            -  1 agent social (envoyé par le Ministère des Affaires Sociales)

             -  Des éducatrices

             -  1 psychologue

             -  1 infirmière 

 

  • Un groupe de bénévoles :

Il s’agit d’un groupe de bénévoles étrangers et de jeunes étudiants gabonais qui aident tout au long de l’année à différents niveaux selon leurs compétences (appui logistique, renforcement des capacités de l’équipe, accompagnement psychologique des enfants, mise en place d’activités pour les enfants, suivi des activités d’alphabétisation à la prison centrale, secrétariat, etc.) ou ponctuellement au cours des activités de vacances.
Pour plus de détails sur le projet et les activités du centre ESPOIR, vous pouvez consulter le rapport d’activité 2012 dans la rubrique « documentation ».

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×